JoJO

Un espace scénique où se dessine la silhouette d'un mât chinois, immobile, silencieuse et  verticale. Derrière, un fil, tressé d'acier, froid, ligne imposante et horizontale.
Peu à peu ce décor se remplit de vie, des personnages entrent en scène et amènent un souffle, une respiration, un son à ce décor d'acier. Des personnages absurdes, clownesques, timides, sensibles ou déjantés.
Un trio de femmes, leur chant du corps, et un seul homme qui fait crier ses guitares.
L'une ne tient pas en place,  élégante et maladroite à la fois, elle se déplace sans savoir exactement où est son corps qui se désarticule pour revenir à une droiture surprenante.
L'autre, timide au premier abord, qu'on aura du mal à arrêter ensuite: elle joue à l'endroit ou à l'envers, sur les mains ou sur sa tête, la scène est son agrès.
Une troisième femme, prise de folie, joue elle aussi mais avec des couteaux, des vrais qui tranchent ! Elle danse sur son fil en talon aiguille, elle aime flirter avec le danger.

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now